Comment choisir un logiciel de facturation ?

Avec le développement du numérique, l’établissement des factures est devenu plus facile, car désormais, un logiciel suffit pour le faire. Cependant, avec les nombreuses solutions qui sont proposées actuellement par les éditeurs de solutions informatiques et surtout de logiciels de facturation, il peut être difficile de trouver le programme qui peut répondre efficacement aux besoins d’une organisation. Afin de vous aider dans ce cas, voici ce qu’il est nécessaire de connaitre pour avoir un bon logiciel de facturation.

Comment l’entreprise gère-t-elle sa comptabilité ?

Dans un premier temps, le choix d’un logiciel de facturation dépend de la méthode de gestion de la comptabilité choisie par l’entreprise (en interne ou avec l’aide d’un expert-comptable). En effet, cela permet de définir s’il est préférable d’opter pour un pack de logiciel (logiciel de comptabilité, de devis-facturation, de gestion commerciale et de facturation) ou un simple logiciel de facturation. Il est également important de choisir la méthode de transformation des données collectées dans le logiciel de facturation vers la comptabilité (manuelle ou automatique). C’est une fonctionnalité qui est différente d’une application à l’autre.

Choisir un logiciel simple et fonctionnel

Avant toute chose, il faut savoir qu’un logiciel de facturation possédant une interface simple et facile à manier est beaucoup plus efficace qu’un autre qui est trop complexe pour son utilisateur. En effet, s’il est facile à prendre en main, le logiciel permet aux utilisateurs de gagner du temps et de se sentir plus à l’aise dans le traitement des données. Ensuite, il faut aussi noter que la fonctionnalité de personnalisation fait la différence entre les différentes solutions de facturation proposées sur le marché. Et cela, parce qu’un logiciel est plus pratique s’il dispose d’une fonction permettant de créer et d’enregistrer différents types de factures. Il est également préférable de redoubler de vigilance si l’entreprise opte pour un logiciel de facturation en ligne de type SaaS. En effet, certaines personnes ou organisations peuvent accéder à vos données si elles ne sont pas stockées dans un espace protégé ou si le serveur de l’éditeur est implanté dans un pays étranger. Cependant, il est facile d’échapper aux différents désagréments en passant par des comparateurs et des tests (14 à 30 jours) avant un achat. Il est bien de savoir que même si certaines fonctionnalités sont inaccessibles sur la version test, cette méthode permet d’avoir des garanties sur l’authenticité du logiciel. La solution SaaS est également plus pratique étant donné que l’entreprise aura rapidement les mises à jour nécessaires en ligne dès que l’éditeur procède à cette phase.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *