Les ballons dirigeables : est-ce le moyen de transport dans le futur ?

Maintes fois remis au goût du jour, les ballons dirigeables se voient comme les transports écologiques. Ces géants des airs existent depuis le XIXe siècle, mais de nouvelles technologies ont permis de les améliorer. Militaires et civils s’enthousiasment sur de nouvelles utilisations plus sûres et moins coûteuses de cette invention française. Le retour en force du ballon gonflable devrait proposer de nouvelles expériences. Elles doivent être aussi agréables que rassurantes pour faire oublier le drame de 1937. A l’époque l’un des appareils de la firme allemande Zeppelin a été victime d’un tragique incendie ne laissant aucun rescapé.

Un transport écologique à travers les ballons dirigeables

L’avenir des ballons dirigeables devrait briller. Les scientifiques et divers spécialistes de l’aviation se sont penchés sur cette invention depuis des années. L’engouement pour cet appareil qui flotte majestueusement dans les airs a encore décuplé ces derniers temps. A la différence des drones, ces géants des cieux n’utilisent pas beaucoup d’énergie pour rester en vol. Puis, ils peuvent rester longtemps dans les nuages. Depuis quelque temps, les ballons dirigeables sont utilisés pour les vols stationnaires. Ils n’ont aucune difficulté à flotter au-dessus d’un stade tout le long d’un concert ou d’un match de foot. Des applications militaires ont aussi vu le jour, mais la discrétion des hommes en treillis les garde dans l’ombre. Ceci dit, ce sont surtout les transporteurs qui songent sur les utilisations les plus lucratives. A poids égal, un dirigeable consomme dix fois moins qu’un gros porteur de l’aviation moderne. Les moteurs électriques performants et les panneaux photovoltaïques vont encore rendre ces ballons plus écologiques.

Quelques défis techniques sont encore à relever

Le vrai souci se pose sur l’inflammabilité des gaz plus légers que l’air. C’est grâce à ce système que les ballons dirigeables flottent sans difficulté à n’importe quelle altitude. Cette invention a été imaginée par Meusnier. Ce monsieur s’est inspiré de la montgolfière pour mettre au point un appareil encore plus gracieux. Muni d’hélice, il peut se diriger dans n’importe quelle direction. C’était un point sur lequel l’officier de l’armée française bat les frères Montgolfière. Les versions modernes des dirigeables sont toujours soumises aux diverses contraintes. Il y a notamment la lenteur puisqu’il n’est pas question de brusquer les gaz hautement inflammables. Essentiellement composé d’hélium, ce composant du ballon reste problématique. Ce gaz plus léger que l’air est rarissime. La NASA est en tête de course. L’agence américaine pour la conquête spatiale prévoit le lancement d’un dirigeable qui s’organise comme un petit village. C’est dans un futur proche.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *